Quoi de neuf / Activités

Présentation de la société | Quoi de neuf/Activité | Règlements des concours/Prix littéraire
Textes des nouvelles | Coup de cœur du Club de lecture | Dossier de presse | Partenaires | Contactez-nous

16e Gala du roman policier
PATRICK SENÉCAL, GRAND GAGNANT DU PRIX SAINT-PACÔME
photo_Patrick_Senecal 2015_crédit_ Karine Davidson-Tremblay

 

Saint-Pacôme, le 7 octobre 2017 – L’histoire se répète dix ans plus tard. L’auteur Patrick Senécal remporte le Prix Saint-Pacôme pour une seconde fois, au terme des délibérations des membres du jury, avec son polar L’autre reflet publié chez Alire, auquel une bourse de 3 500$ est rattachée, bourse offerte conjointement par la MRC de Kamouraska, la SODEC et les Librairies indépendantes du Québec (LIQ). Cette 16e remise de prix organisée par la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) le samedi 7 octobre dernier a réuni plus d’une centaine de convives au Centre municipal de Saint-Pacôme.

PRIX SAINT-PACÔME

« L’auteur confronte le processus de création, le rôle de la muse et questionne la société sur le prix du succès, le tout à travers la structure du suspense. Il propose un roman noir qui flirte avec l’horreur, alors qu’un auteur sans envergure est pris à plagier les scènes d’action d’une détenue», de mentionner Daniel Marois, président du jury et chroniqueur littéraire web au Huffington Post. Les autres membres du jury étaient Robert Laplante, journaliste bédé et de littérature de l’imaginaire, ainsi que Lise Audet-Lapointe, grande lectrice et libraire à la retraite. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Marie-Ève Bourassa pour Frères d’infortune publié chez VLB et Jacques Côté pour son polar Où le soleil s’éteint publié chez Alire. Chacun a reçu une bourse de 500$, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière et de Canadian Tire/La Pocatière et Montmagny.

PRIX SAINT-PACÔME JEUNESSE

Le Prix Saint-Pacôme Jeunesse a été attribué pour une deuxième année. Ce prix, qui récompense l’auteur du meilleur roman policier destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, a été remis pour une seconde année à Laurent Chabin, pour son roman La maison du silence, publié aux éditions Hurtubise HMH. Mentionnons qu’une bourse de 1 500 $, offerte par la Municipalité de Saint-Pacôme, est également attribuée à ce prix.

Pour l’année 2017, les membres du jury étaient : Dominique Giroux, présidente du jury, auteure et animatrice en littérature jeunesse, Alice Liénard, éditrice, et France Lapierre, conseillère pédagogique. « Les personnages sont bien développés, leurs sentiments crédibles et ils évoluent dans un contexte social bien décrit. Le roman est noir et on ressent très bien l’angoisse éprouvée par les jeunes», de mentionner Mme Giroux.

PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires plus d’une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une troisième année de la SRPSP en vue de la remise du Prix Saint-Pacôme International du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à Don Winslow pour Cartel paru aux Éditions du Seuil. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

AUTRES PRIX

Le Prix coup de cœur, remis pour la toute première fois par le vote du grand public via le nouveau site Internet de la SRPSP, a été décerné à Patrick Senécal pour L’Autre reflet. Ce dernier repart donc avec deux prix au terme de la soirée. Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman Amqui d’Éric Forbes, publié chez Héliotrope, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix, la première étant offerte par Canadien Tire de La Pocatière et Montmagnye et la seconde par Métro Lebel de La Pocatière.

Finalement, en ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix est allé à Madame Sonia Galopin de Québec pour sa nouvelle Loup solitaire. Le deuxième prix a été accordé à Madame Chantal Lecours de Montréal pour son texte intitulé Lola. Les gagnants ont reçu respectivement une bourse de 300 $ et de 200 $, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière.

EN TERMINANT

Rappelons qu’en 2016, c’est l’auteur sherbrookois André Jacques, qui s’était vu remettre le Prix Saint-Pacôme pour son roman La bataille de Pavie, publié chez Druide. Cette soirée de Gala mettait un terme à une fin de semaine bien remplie alors que le vendredi soir, le chroniqueur judiciaire Claude Poirier a donné une conférence devant plus de 80 personnes à l’église de Saint-Pacôme. Mentionnons également que, dans l’après-midi du samedi, la première édition du Salon du polar avait lieu, alors qu’une foule estimée au-delà de 100 personnes est venue entendre les conférenciers et rencontrer les personnalités et auteurs présents pour l’occasion.

 

-30-

UNE 3e ANNÉE POUR LE SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les  Librairies Indépendantes du Québec (LIQ) sont fières d’annoncer, pour une troisième année consécutive, leur partenariat avec la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) dans le choix des finalistes du prix Saint-Pacôme International.


Les polars admissibles au prix international sont tous les romans policiers écrits ou traduits en français, et dont la date de publication de l’édition francophone se situe avant le 31 juillet de l’année de remise.

Les LIQ et la SRPSP sont heureuses de dévoiler les trois romans finalistes 2017 qui sont : Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly aux Éditions Calmann-Lévy, Quant sors la recluse de Fred Vargas aux Éditions Flammarion et Cartel de  Don Winslow aux Éditions du Seuil.

Établie par la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, la liste repose sur les votes des libraires de toute la province.

C’est maintenant à un jury de libraires formé par les LIQ de déterminer lequel des trois finalistes recevra le prix Saint-Pacôme International 2017. L’heureux élu sera connu le 7 octobre prochain, lors du gala de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

 

LES FINALISTES DU PRIX SAINT-PACÔME SONT CONNUS

Saint-Pacôme, jeudi 17 août 2017Les membres du jury viennent tout juste de dévoiler les trois auteurs finalistes de la 16e édition du prix Saint-Pacôme, qui sera remis le samedi 7 octobre prochain.

PRIX SAINT-PACÔME

Les auteurs qui ont retenu l’attention des trois juges cette année sont : Marie-Ève Bourassa pour son polar Frères d’infortune publié aux Éditions VLB, Jacques Côté pour son roman Où le soleil s’éteint paru chez Alire et finalement Patrick Senécal pour L’Autre reflet  publié également chez Alire.

À noter que, pour une troisième année, le gagnant se verra remettre une bourse majorée à 3 500 $, grâce à la collaboration des Librairies indépendantes du Québec (LIQ). Les deux autres finalistes, quant à eux, recevront un montant de 500 $ chacun.

PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les LIQ sont fières d’annoncer, pour une troisième année consécutive, leur partenariat avec la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) dans le choix des finalistes du prix Saint-Pacôme International.

Les polars admissibles au prix international sont tous les romans policiers écrits ou traduits en français, et dont la date de publication de l’édition francophone se situe avant le 31 juillet de l’année de remise. Les LIQ et la SRPSP sont heureuses de dévoiler les trois romans finalistes 2017 qui sont : Jusqu’à l’impensable de Michael Connelly  aux Éditions Calmann-Lévy, Quand sort la recluse  de Fred Vargas publié aux Éditions Flammarion et Cartel de Don Winslow paru aux Éditions du Seuil. Établie par la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, la liste repose sur les votes des libraires de toute la province.

C’est maintenant à un jury de libraires formé par les LIQ de déterminer lequel des trois finalistes recevra le prix Saint-Pacôme International 2017. L’heureux élu sera connu le 7 octobre prochain, lors du gala de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

PRIX SAINT-PACÔME JEUNESSE

Mentionnons également que le prix Saint-Pacôme Jeunesse sera à nouveau décerné lors de la 16e édition du gala. Une bourse de 1 500$ sera remise à l’auteur gagnant. L’an dernier, le romancier Laurent Chabin a mérité ce prix pour son roman Le canal de la peur, publié chez Hurtubise.

 AUTRES PRIX

Le soir du gala, le 7 octobre, d’autres prix seront décernés, soit le prix Jacques- Mayer du premier polar pour un auteur qui s’est illustré à l’occasion de la publication de son premier roman policier, ainsi que le prix Coup de cœur décerné, pour une première année, par le grand public, alors que celui-ci peut tout simplement se rendre sur le nouveau site Internet de la SRPSP à www.romanpoliciersaintpacome.ca pour enregistrer son vote. Chacun de ces prix est assorti d’une bourse de 500 $. Les récipiendaires de ces deux prix seront connus le soir du gala. Les prix de la rivière Ouelle, destinés à récompenser des nouvelles policières d’auteurs n’ayant jamais publié, reviennent à nouveau cette année.

GALA ET SALON DU LIVRE DU POLAR

Il est à noter que la soirée du gala aura lieu encore cette année au centre municipal de Saint-Pacôme, le samedi 7 octobre à 18 h. C’est toutefois la veille qu’aura lieu le lancement de cette fin de semaine du polar,  alors que Claude Poirier, dont la réputation de communicateur n’est plus à faire, prononcera une conférence en soirée à l’église de Saint-Pacôme. Les billets pour assister à cet évènement seront disponibles au début septembre.

La SRPSP est également heureuse de la tenue du premier salon du polar le samedi 7 octobre en journée. Au programme, des livres bien sûr, mais aussi des allocutions de divers intervenants du monde policier et du domaine du polar. Le salon se tiendra à l’église de Saint-Pacôme. Détails à suivre.

En terminant, rappelons que le gagnant du prix Saint-Pacôme 2016 est l’auteur André Jacques pour son roman La bataille de Pavie  paru aux Éditions Druide.

Pour information, vous pouvez contacter le 418 852-2356 poste 206 ou écrire à developpement@st-pacome.ca

-30-

 

 

UNE 16e ANNÉE QUI PROMET!

Saint-Pacôme, le 11 juillet 2017 – Grâce à plusieurs partenariats et contributions financières, la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) aura une 16e année pleine de nouveautés. Cette année, c’est sur deux jours que se tiendront les activités entourant le Gala 2017, soit le vendredi 6 octobre en soirée et le samedi 7 octobre toute la journée.

SALON DU POLAR

Rendue possible grâce à un financement de 2 000$ de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec, cette première édition du Salon du polar débutera en matinée le 7 octobre à l’église de Saint-Pacôme, alors qu’une dizaine de kiosques y seront installées, regroupant ainsi des spécialistes du monde policier et de la littérature. Coroner, policier, enquêteur et spécialistes de la littérature policière seront présents lors de l’évènement. La tenue de ce Salon du polar permettra encore plus la régionalisation des activités de la SRPSP tout en ouvrant les portes de la littérature policière à un large public.

C’est toutefois la veille qu’aura lieu l’ouverture de cette fin de semaine du polar, alors que celui qui est connu du grand public québécois comme « Le négociateur », Claude Poirier, personnalité de renom dans le monde policier et des enquêtes, prononcera une conférence en soirée à l’église de Saint-Pacôme. Les billets pour assister à cette soirée seront en vente très bientôt.

LES LIBRAIRIES INDÉPENDANTES DU QUÉBEC

La SRPSP et les Librairies Indépendantes du Québec (LIQ) seront partenaires pour une troisième année. En plus de venir, encore une fois, bonifier le Prix Saint-Pacôme d’un montant de 500$, la LIQ fera connaitre le top 5 du Prix du polar international le 23 juillet prochain, alors que le grand gagnant sera dévoilé le soir du Gala, le 7 octobre. De plus, la LIQ, via le réseau des librairies indépendantes, fera la promotion des différents prix remis lors de la soirée du 7 octobre. Cette association privilégiée permettra à la SRPSP d’avoir pignon sur rue partout au Québec.

ENQUÊTE THÉÂTRALE

Les nostalgiques des rallyes-enquêtes de la Société du roman policier seront heureux d’apprendre qu’une enquête théâtrale déambulatoire se tiendra les dimanches soir, du 30 juillet au 20 août, en collaboration avec le Théâtre de La Bacaisse. Deux départs auront lieu chaque dimanche, soit à 18 h 30 et 20 h 30, beau temps mauvais temps. Une contribution volontaire de 10 $ est suggérée.

La mort suspecte du meunier Roger Bruleau a toutes les apparences d’un meurtre. Pour résoudre l’énigme, le détective responsable de l’enquête a décidé de s’entourer des meilleurs enquêteurs de la province… c’est-à-dire vous! Les participants, accompagnés par le guide-enquêteur, seront invités à tenter de résoudre l’énigme après avoir rencontré les suspects dans l’affaire et entendu leurs versions des faits,

Les suspects seront interprétés par les comédiens du Théâtre de la Bacaisse, qui présentent durant la même période, au Théâtre des Prés de Saint-Germain, la pièce de théâtre La chasse. Il s’agit de Philippe Rivard, Nicola Boulanger et Marie-Pier Lagacé. Marc-Olivier Dugas-Pelletier jouera le détective qui accompagnera la foule de station en station. Le texte de cette enquête théâtrale est de Maurice Gagnon. Mélissa Bouchard en signe la mise en scène. La scénographie est de Sonia Pagé. La solution sera dévoilée à la fin de la saison. Le projet bénéficie d’une subvention dans le cadre de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska. Pour plus d’informations sur la production, vous pouvez visiter le site web du Théâtre de la Bacaisse : www.labacaisse.com

NOUVEAU SITE INTERNET & COUP DE COEUR

La Société du roman policier de Saint-Pacôme avait en début d’année 2017 le projet d’un site Internet à son image. Pour sa première année d’existence, il sera en constante évolution, alors que les archives, hébergées sur le site Internet de la municipalité de Saint- Pacôme, y seront transférées progressivement. De plus, cette année, le choix du coup de coeur du public se fera via le nouveau site Internet de la Société du roman policier. Le public est invité à se rendre au www.romanpoliciersaintpacome.ca pour en savoir plus sur les titres en lice et la façon de procéder pour voter. Le Prix Coup de coeur sera remis lors du Gala du 7 octobre à l’auteur qui aura reçu la meilleure appréciation.

ORIFLAMMES ET PANNEAU

L’an dernier, lors de son 15e anniversaire, la SRPSP a dévoilé quinze (15) oriflammes mettant en valeur tous les récipiendaires du Prix Saint-Pacôme depuis sa création en 2002. Chacune reprend une courte phrase, choisie par l’auteur et tirée du livre gagnant. Ce projet a été rendu possible grâce au financement de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec à laquelle participent Dynaco Groupe coopératif et la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup, avec la collaboration du Comité de développement de Saint-Pacôme et de la municipalité de Saint- Pacôme. Les oriflammes seront installées au cours des prochaines semaines dans le coeur du village. Finalement, dans le cadre de l’exposition annuelle de photos au Belvédère de la Croix, la municipalité de Saint-Pacôme installera un panneau sous forme de mosaïque présentant les quinze gagnants du Prix Saint-Pacôme. Ce faisant, la SRPSP aura une visibilité accrue un peu partout sur le territoire de la Capitale du roman policier!

-30-

15e Gala du roman policier

ANDRÉ JACQUES, GRAND GAGNANT DU PRIX SAINT-PACÔME

Saint-Pacôme, le 1er octobre 2016 – La quatrième nomination d’André Jacques comme finaliste au Prix Saint-Pacôme aura été la bonne. Au terme de la 15e remise de prix organisée par la Société du roman policier (SRPSP) le samedi 1er octobre, il remportait le grand prix pour son roman La bataille de Pavie publié aux éditions Druide. Une bourse de 3 500$ lui a également été attribuée, offerte conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC de Kamouraska, la SODEC et les Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

PRIX SAINT-PACÔME

« L’auteur fait prendre une belle maturité à son personnage d’ex-officier devenu antiquaire Alexandre Jobin.  Alors qu’il découvre des aspects de sa vie privée qui chambouleront à jamais son existence, il se retrouve mêlé à une passionnante histoire d’expertise d’œuvres d’arts qui l’amènera en Italie », de mentionner Charles Milliard, président du jury et vice-président exécutif chez Uniprix. Les autres membres du jury étaient composés de Frances Caissie, lectrice passionnée et figure connue du milieu culturel québécois, et Daniel Marois, chroniqueur littéraire web au Huffington Post notamment. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Jean-Louis Fleury pour L’Affaire Céline publié aux éditions Alire et Richard Ste-Marie pour son polar Le blues des sacrifiés publié également chez Alire. Chacun a reçu une bourse de 500$.

PRIX POLAR JEUNESSE

Le Prix polar jeunesse a été attribué pour la première année. L’arrivée de ce nouveau prix littéraire a été rendue possible grâce au financement de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec à laquelle participent Dynaco groupe coopératif et la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup.  Ce prix, qui récompense l’auteur du meilleur roman policier destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, a été remis à Laurent Chabin, pour son roman Le canal de la peur, publié aux éditions Hurtubise HMH, en plus d’une bourse de 1 500 $.

Pour l’année 2016, les membres du jury pour ce prix étaient : Dominique Giroux, présidente du jury, auteure et animatrice en littérature jeunesse, Alice Liénard, éditrice, et France Lapierre, conseillère pédagogique. « Menée de main de maître par Laurent Chabin, l’intrigue met en scène des personnages de laissés-pour-compte sans jamais tomber dans les stéréotypes », de signaler Mme Giroux.

PRIX INTERNATIONAL DU ROMAN POLICIER

Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une deuxième année de la SRPSP en vue de la remise du Prix Saint-Pacôme international du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à Jo Nesbo pour Le fils paru chez Gallimard.  Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

AUTRES PRIX

Le Prix coup de cœur, remis par le Club de lecture, a été décerné à Richard Ste-Marie pour Le blues des sacrifiés. Quant au Prix Jacques-Mayer du premier polar, c’est le roman Red light de  Marie-Ève Bourassa, publié chez VLB, qui a été récompensé. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix. Finalement, en ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix est allé à Madame Caroline Émond de Lévis pour sa nouvelle Conduite dangereuse. Le deuxième prix a été accordé à M. Frédéric Laflamme de Trois-Rivières pour son texte intitulé Non réclamé. Les gagnants ont reçu respectivement une bourse de 300 $ et de 200 $, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière.

ORIFLAMMES

En terminant, mentionnons que la SRPSP en a profité pour souligner de façon toute particulière son 15e anniversaire en dévoilant quinze (15) oriflammes mettant en valeur tous les auteurs gagnants depuis sa  création. Chacune reprend une courte phrase, choisie par l’auteur et tirée du livre gagnant depuis 2002. Ce projet a été possible grâce au financement de l’Entente de développement culturel de la MRC de Kamouraska et du ministère de la Culture et des Communications du Québec à laquelle participent Dynaco Groupe coopératif et la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup. « Les oriflammes permettront une régionalisation du concours en dehors du Gala en plus de permettre une appropriation plus grande de l’évènement de la part des Pacômiens », de conclure la présidente de la SRPSP, Louise Chamberland.

-30-

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

15e édition du Gala du roman policier

LES FINALISTES DES PRIX SAINT-PACÔME SONT DÉVOILÉS

(Saint-Pacôme, lundi 12 septembre 2016)Les membres du jury ont dévoilé au début du mois de septembre les trois auteurs finalistes de la 15e édition du Prix Saint-Pacôme, qui sera remis le samedi 1er octobre prochain.

PRIX SAINT-PACÔME
Les auteurs qui ont retenu l’attention des trois jurés cette année sont : Jean-Louis Fleury pour L’Affaire Céline (Alire), André Jacques pour son roman La bataille de Pavie (Druide), et finalement Richard Ste-Marie pour son polar Les blues des sacrifiés (Alire).
Les jurés ont commenté les trois polars finalistes :

L’Affaire Céline
Prenant pour assises un fait historique troublant et particulièrement envoûtant, Jean-Louis Fleury tisse une intrigue crédible et intellectuellement stimulante autour de la visite d’un éminent spécialiste de Louis-Ferdinand Céline au Québec venu enquêter sur le passage mystérieux dans les années 20 et 30 du romancier controversé. À travers les yeux d’une enquêtrice de la SQ démotivée par les arcanes du monde policier, le lecteur assiste avec plaisir au dénouement d’une histoire qui reste longtemps en tête.

La bataille de Pavie
Avec La bataille de Pavie, André Jacques fait prendre une belle maturité à son personnage d’ex-officier devenu antiquaire : Alexandre Jobin. Alors qu’il découvre des aspects de sa vie privée qui chambouleront à jamais son existence, Jobin se retrouve mêlé à une passionnante histoire d’expertise d’œuvres d’art qui l’amènera en Italie. Le chaud soleil romain aura tôt fait de lui permettre de rencontrer un autre personnage fort et inoubliable, sorti de la plume précise et enlevante d’André Jacques.

Les blues des sacrifiés
Avec à la main son sergent-détective Francis Pagliaro, que nous avons connu dans ses précédentes aventures, Richard Ste-Marie investit avec beaucoup de talent le milieu de la musique, qui se trouve mêlé à un triple meurtre aux dimensions inimaginables. Au surplus, Ste-Marie mélange à l’intrigue des considérations socioreligieuses d’actualité avec tact et grande finesse.

À noter que pour une deuxième année, le gagnant se verra remettre une bourse majorée à 3 500 $ grâce à la collaboration des Librairies indépendantes du Québec (LIQ). Les deux autres finalistes recevront quant à eux 500 $ chacun.

PRIX INTERNATIONAL DU ROMAN POLICIER
Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont fières de cette seconde collaboration avec la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP). Le jury, composé de libraires membres de la coopérative, est heureux de vous dévoiler les trois romans finalistes :
Ragnar Jónasson pour Snjór (de la Martinière)
Camilla Läckberg pour Le dompteur de lions (Actes Sud)
Jo Nesbø pour Le fils (Gallimard)
Sont admissibles au Prix international du roman policier de Saint-Pacôme, les ouvrages écrits ou traduits en français, et dont la date de publication de l’édition francophone se situe avant le 31 juillet de l’année de remise. Ce prix de reconnaissance sans bourse sera également remis lors du gala.

PRIX POLAR JEUNESSE
Mentionnons l’arrivée d’un nouveau prix littéraire qui sera décerné lors de la 15e édition du Gala : le Prix polar jeunesse. Une bourse de 1 500$ sera remise à l’auteur gagnant de cette première édition.

AUTRES PRIX
Le soir du Gala du 1er octobre, d’autres prix seront décernés, soit le Prix de la relève Jacques-Mayer (nommé en l’honneur du président fondateur de la SRPSP décédé l’an dernier), pour un auteur qui s’est illustré à l’occasion de la publication de son premier roman policier, ainsi que le Prix coup de cœur décerné par le Club de lecture. Chacun de ces prix est également assorti d’une bourse de 500 $. Les finalistes seront connus du grand public le soir du gala. Les prix de la nouvelle de la rivière Ouelle reviennent à nouveau cette année.

GALA
L’évènement aura lieu encore cette année au centre municipal de Saint-Pacôme, le samedi 1er octobre à 18 h. Pour information, vous pouvez nous contacter au 418 852-2356 ou en écrivant à developpement@st-pacome.ca. Les billets sont disponibles à la Librairie L’Option de La Pocatière ou auprès des membres du conseil d’administration.
En terminant, rappelons que le gagnant de 2015 est l’auteur Luc Chartrand pour son roman L’Affaire Myosotis (Québec Amérique).

— 30 —

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Nouveau prix littéraire

SAINT-PACÔME : PRIX DU POLAR JEUNESSE 2016

Saint-Pacôme, vendredi 16 octobre 2015 – C’est maintenant officiel: la Société du roman policier de Saint-Pacôme décernera un Prix Polar Jeunesse lors de son 15e gala, en 2016.

Avec la collaboration de l’auteure de livre jeunesse Mme Dominique Giroux et de M. Norbert Spehner, nous allons suggérer des modalités précises (type d’œuvre, tranche d’âge, jury, etc.) dans les semaines à venir.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des choses. Avis aux auteurs et éditeurs concernés: nous vous suggérons de  nous signaler la parution de tout livre de ce genre publié entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016. Les règlements et modalités de participation  seront publiés sur le site internet de la Société d’ici quelques semaines.

-30-

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

14e Gala du roman policier

LUC CHARTRAND, GRAND GAGNANT DU PRIX SAINT-PACÔME

Saint-Pacôme, le 3 octobre 2015 – Au terme de la 14e remise du Prix Saint-Pacôme ce samedi soir, M. Luc Chartrand ressort grand gagnant en remportant le premier prix pour son roman L’affaire Myosotis publié aux éditions Québec-Amérique. Rappelons que, cette année, c’est une bourse majorée à 3 500$ qui a été remise au récipiendaire. Celle-ci est offerte conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC du Kamouraska, la SODEC et la LIQ.

« Dans un décor de politique internationale, plus précisément à l’intérieur d’une problématique israélo-palestino-canadienne, Chartrand développe un polar d’enquête captivant, remarquable par la richesse et la précision de ses informations, et admirable pour son sens des nuances », de mentionner M. Michel Dufour, président du jury et professeur de philosophie à la retraite du Cégep Maisonneuve. Madame Frances Caissie, lectrice passionnée et figure connue du milieu culturel québécois, et M. Charles Milliard, vice-président exécutif chez Uniprix, faisaient également partie du jury. Rappelons que les deux autres finalistes sont Hervé Gagnon pour Jeremiah publié chez Libre Expression  et Anna-Raymonde Gazaille pour son polar Déni publié chez Leméac.

Deux autres prix également ont été remis soit  le prix du Club du polar de la bibliothèque Mathilde-Massé et le Prix Saint-Pacôme du premier polar. C’est le roman L’affaire Mélodie Cormier, publié chez Guy Saint-Jean et écrit par l’auteur Guillaume Morrissette, qui remporte la palme dans les deux catégories. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix.

En ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix a été remis à Madame Sonia Galopin de Québec pour sa nouvelle Le dernier chapitre. Le deuxième prix est allé à M. Thierry de Nardin pour son texte Le meilleur des hommes et le troisième prix, à M. Pierre-Antoine Bernard de La Pocatière pour sa nouvelle Wilhelm l’aurait su. Mentionnons que, l’an dernier, M. Bernard remportait le premier prix de la nouvelle dans la catégorie junior.

De plus, l’année 2015 aura vu un nouveau prix faire son apparition soit le Prix international du roman policier de Saint-Pacôme, grâce au partenariat avec les Librairies indépendantes du Québec. Ce prix de reconnaissance a été remis à Ian Manook pour son roman Les Temps sauvages paru chez Albin Michel. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé des libraires membres de la coopérative.

Finalement, mentionnons la présence, lors du gala, de M. Marcel Leboeuf, comédien, à titre de président d’honneur de cette 14e édition du Gala du roman policier. L’évènement aura aussi permis de rendre un bref hommage en début de soirée au président fondateur, M. Jacques Mayer, décédé subitement le 14 septembre dernier. Martin Michaud voit son talent reconnu pour la troisième fois par la Société du roman policier de Saint-Pacôme. D’abord lauréat du prix Coup de cœur en 2010 pour son premier polar Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, il voyait le second, La chorale du diable, remporter le Prix Saint-Pacôme en 2011. Cette troisième enquête de Victor Lessard a séduit le jury composé de Frances Caissie, lectrice passionnée et figure bien connue du milieu culturel québécois, de Michel Dufour, professeur de philosophie montréalais à la retraite, et enfin de Lise-Audet Lapointe, libraire retraitée de Rimouski.Les autres finalistes étaient Mario Bolduc avec La nuit des albinos publié chez Libre Expression et André Jacques avec De pierres et de sang chez Druide. Ces deux auteurs sont également biens connus à Saint-Pacôme, chacun ayant déjà été deux fois finalistes, Bolduc en 2005 et en 2007 et Jacques en 2004 et en 2008. Mario Bolduc a aussi remporté le Coup de cœur en 2007 avec Tsiganes.Les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière ont couronné Chloé Barbe, de Montréal, pour sa nouvelle Du danger d’être gourmand.La table ronde tenue en après-midi a réuni André Jacques, Martin Michaud, Geneviève Lefebvre, Norbert Spehner et René Racine, psychologue, sur le thème du polar sur le divan. La discussion à bâtons rompus a porté sur les mystères des esprits criminels et les névroses des détectives dans la littérature policière.Martin Michaud voit son talent reconnu pour la troisième fois par la Société du roman policier de Saint-Pacôme. D’abord lauréat du prix Coup de cœur en 2010 pour son premier polar Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, il voyait le second, La chorale du diable, remporter le Prix Saint-Pacôme en 2011. Cette troisième enquête de Victor Lessard a séduit le jury composé de Frances Caissie, lectrice passionnée et figure bien connue du milieu culturel québécois, de Michel Dufour, professeur de philosophie montréalais à la retraite, et enfin de Lise-Audet Lapointe, libraire retraitée de Rimouski.Les autres finalistes étaient Mario Bolduc avec La nuit des albinos publié chez Libre Expression et André Jacques avec De pierres et de sang chez Druide. Ces deux auteurs sont également biens connus à Saint-Pacôme, chacun ayant déjà été deux fois finalistes, Bolduc en 2005 et en 2007 et Jacques en 2004 et en 2008. Mario Bolduc a aussi remporté le Coup de cœur en 2007 avec TsiganeLes Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière ont couronné Chloé Barbe, de Montréal, pour sa nouvelle Du danger d’être gourmand.

La table ronde tenue en après-midi a réuni André Jacques, Martin Michaud, Geneviève Lefebvre, Norbert Spehner et René Racine, psychologue, sur le thème du polar sur le divan. La discussion à bâtons rompus a porté sur les mystères des esprits criminels et les névroses des détectives dans la littérature policière.

-30-

 


14e édition du Gala du roman policier

LES FINALISTES DU PRIX SAINT-PACÔME SONT DÉVOILÉS

Saint-Pacôme, le jeudi 27 août 2015 – Les membres du jury ont dévoilé en début de semaine les trois auteurs finalistes pour la 14e édition du Prix Saint-Pacôme, qui sera remis le samedi 3 octobre prochain.


Les auteurs qui ont retenu l’attention des trois juges cette année sont : Luc Chartrand pour son roman L’affaire Myosotis publié chez Québec-Amérique, Hervé Gagnon pour Jeremiah publié chez Libre Expression et finalement Anna Raymonde Gazaille pour son polar Déni publié chez Leméac.

Les jurés ont commenté les trois polars finalistes de la façon suivante :

L’affaire Myosotis Dans un décor de politique internationale, plus précisément à l’intérieur d’une problématique israélo-palestino-canadienne, Chartrand développe un polar d’enquête captivant, remarquable par la richesse et la précision de ses informations, et admirable pour son sens des nuances.

Jeremiah Avec le sens du jeu qu’on lui connaît, Gagnon élabore un thriller complexe dont les racines plongent dans la Guerre de Sécession et les branches retombent, en 1892, sur un véritable jeu de massacre au motif mystérieux.

Déni On découvre dans une piscine publique du quartier Parc-Extension à Montréal une jeune fille pendue par son hijab et les poignets tailladés; l’équipe de l’Inspecteur Morel se penche sur ce qui semble être un crime banal mais, par les bons soins de Gazaille, sera entraînée avec rigueur dans une aventure inattendue aux dimensions ahurissantes.

À noter cette année une nouveauté, alors que le gagnant se verra remettre une bourse qui a été majorée à 3 500$. Les deux autres finalistes quant à eux recevront un montant de 500 $ chacun. Par la même occasion seront remis le Prix de la relève, pour un auteur qui s’est illustré pour son premier roman policier, ainsi que le Prix coup de coeur décerné par le Club de lecture. Chacun de ces prix est également assorti d’une bourse de 500 $. Les finalistes de ces deux prix seront connus du grand public le soir du gala.

Il est à noter que l’évènement aura lieu cette année au centre municipal de Saint-Pacôme, le samedi 3 octobre à 18h. Les personnes intéressées peuvent se procurer des billets en contactant Mme Yvonne Tremblay au 418 852-2356 poste 206 ou develop-stpacome@bellnet.ca . Les billets sont aussi disponibles à la Librairie L’Option de La Pocatière ou auprès des membres du conseil d’administration.

En terminant, rappelons que la gagnante de l’an passé est l’auteure Andrée A. Michaud pour son roman Bondré publié chez Québec-Amérique.

-30-

 

 

CANDIDATS 2015

TITRE AUTEUR ÉDITEUR
La mandibule argentée Bertrand Busson Marchand de feuilles
J’ai vu mourir Kennedy Claude Coulombe Les éditions JCL
L’empire du scorpion Sylvain Meunier Guy Saint-Jean
Violence à l’origine Martin Michaud Les Éditions Goélette
Repentir (s) Richard Ste-Marie Les Éditions Alire
TAG Ghislain Taschereau Les Éditions Goélette
S.A.S.H.A. Martin Michaud VLB éditeur
Showtime Sylvie Ouellet Druide
Écrire le mal Claude Champagne Druide
Le puits Daniel Lessard Éditions Pierre Tisseyer
Anna Raymonde Gazaille Déni Leméac
Meurtre à l’hôtel Despréaux Maryse Rouy Druide
Le cruciverbiste Claire Cooke Les Éditions Goélette
Jeremiah Hervé Gagnon Libre Expression
Quand j’avais cinq ans (…) Laurent Chabin Libre Expression
L’affaire myosotis Luc Chartrand Québec-Amérique
L’île noire de Marco Polo Aline Apostolska Gallimard – Édito
Le mauvais côté des choses Jean Lemieux Québec-Amérique
La mort au pluriel Hélène Potvin Éditions La Semaine
Le rythme du mensonge Sandra Messih Recto Verso
Usage de faux Sylvie-Catherine de Vailly Recto-Verso
L’or, l’écarlate et le noir Yvan Hamel Éditions Pratiko
Lédo Pierre Cusson Polar presse
Vengeance manifeste Yvon Lemelin Les éditons Cabochon
L’invité Michael Draper Textes et contextes
Six minutes Chrystine Brouillet Druide
L’encre mauve Florence Meney Druide
Asphalte city François Désalliers Druide
Voleurs d’enfants Maryse Rouy Druide
Cochons rôtis Vic Verdier XYZ
L’affaire Mélodie Cormier Guillaume Morrissette Guy Saint-Jean
Dix petits hommes blancs Jean-Jacques Pelletier Hurtubise
Coups de feu au forum Robert W. Brisebois Hurtubise
Laissé pour morte Chantal Beauregard Éd. Le semaine
Une église pour les oiseaux Maureen Martineau Héliotrope
Excellence poulet Patrice Lessard Héliotrope
La misère des laissés-pour comptes Maxime Houle Alire
Peaux de soie Diane Vincent Triptyque
Les Germaines Diane Saint-Pierre Ed. GML
La vieille fille et la mort Catherine Sylvestre Alire
Sur ses gardes Stéphane Ledien Ed. à l’étage
La résidence de Cassiopé Renée Amiot Ed. GML
La justicière Marc Aubin Ed. Apothéose
TOTAL AU 30 juin 2015 :   43 candidats

 

 

Andrée A. Michaud, gagnante du Prix-Saint-Pacôme Andrée A. Michaud

Affiche Gala 2014

C’est devant une salle comble que le 13e Gala de la Société du roman policier s’est déroulé dans la soirée du samedi 4 octobre. Alors que l’évènement se déroulait sous la présidence d’honneur de Mme Rita Lafontaine c’est l’auteure Andrée A. Michaud, pour son roman Bondrée, publié chez Québec-Amérique, qui s’est méritée le grand prix. Celui-ci est accompagné d’une bourse de 3 000$ remise conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC de Kamouraska et la SODEC.

 

Rita Lafontaine

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

13e Gala du Roman policier

LA GRANDE COMÉDIENNE RITA LAFONTAINE, PRÉSIDENTE D’HONNEUR

Saint-Pacôme, vendredi 20 juin 2014 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme est fière d’annoncer que la grande comédienne Rita Lafontaine a accepté la présidence d’honneur de la 13e édition du Gala du Roman policier.

Présente dans le milieu artistique québécois depuis plus de 40 ans, Mme Lafontaine est bien connue du grand public. Elle a joué dans plus de 75 pièces de théâtre, et participé à la création de presque toutes les pièces de l’auteur Michel Tremblay.

Également présente au petit écran, Rita Lafontaine était de la distribution de l’émission Le Retour qui lui a valu de nombreux prix. Notons également qu’entre 1990 et 1993, elle a tenu le rôle de Zénone Veilleux dans le feuilleton télévisé de Pierre Gauvreau Cormoran. À l’époque, l’émission avait été tournée dans notre région puisque l’action prenait place dans le village fictif de Baie-d’Esprit, à la hauteur de Kamouraska.

La filmographie de Rita Lafontaine est également très impressionnante, ayant à son actif plus d’une vingtaine de films. Notons au passage qu’elle a joué dans les films Kamouraska, Les portes tournantes, Les Boys 3 et La Grande séduction.

La présence de Mme Lafontaine le 4 octobre prochain au Gala du roman policier, a été le fruit de l’invitation lancée par André Gagnon, au nom de la Société du roman policier. Cette précieuse collaboration de M. Gagnon avec le Prix Saint-Pacôme est indéniable et nous l’en remercions.

-30-

 

 

__________________________________________________________

facebook    Suivez-nous sur Facebook !

31 candidats pour le 12e Prix Saint-Pacôme

La période de mise en candidature est maintenant achevée. Le sort en est jeté! Pas moins de 31 candidats se feront la lutte pour le Prix Saint-Pacôme du roman policier 2013 dans le cœur des jurés.

À compter du 11 août, tous les romans seront accessibles au public à la bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme. Faites-vous plaisir, découvrez la cuvée 2013 et courez la chance de gagner votre billet pour le gala!

Un concours est déjà lancé à la bibliothèque Mathilde-Massé et un autre sera bientôt annoncé, surveillez votre Placoteux!

La page Facebook de la Société vous attend pour des discussions passionnées sur vos lectures…

-30-

 

Prix Saint-Pacôme du roman policier 2013

Romans candidats

Auteur                                      Titre                                                                 Éditeur

Bernié Jean-Philippe                    J’attendrai le temps qu’il faudra                            La courte échelle

Bérubé Sophie                             La sorcière du palais                                           Éditions Goélette

Bolduc Mario                               Albinos                                                              Libre Expression

Brouillet Chrystine                       Saccages                                                           La courte échelle

Charbonneau Jean                       Tout homme rêve d’être un gangster                     Québec Amérique

Delong Alexandre                        2054                                                                  XYZ

Dion Lyne                                   Crime au manoir Dubreuil                                    Les éditions Café-crime (A)*

Dionne François                          Parfum de folie                                                   Globulia

Draper Michael                            Mafia Blues                                                        KLEMT édition (A)

Dussault Guy                              Le Justicier                                                        Fondation littéraire Fleur de lys (A)

Farnsworth Matthew                    Newton – La science du complot                         Québec Amérique

Gilbert Jean-Paul                         Le canard… un meurtrier psychopathe                  Éditions de l’Interdit

Gravel François                           Nowhere man                                                     Québec Amérique

Guénette Francine                       Samantha Westland (3 tomes)                             Éditions Fralie (A)

Jacques André                            De pierres et de sang                                          Éditions Druide

Jobin Bruno                                 Brooklyn Express                                               Vents d’Ouest

Jobin Michel                                Projet Sao Tomé                                                 Alire

Leblanc Jean-François                 La sentence de juillet                                          La Valette éditeur

Lefebvre Geneviève                     Ma vie comme avec toi                                       Libre Expression

Lepage François                          Les abeilles                                                        Triptyque

Lessard Jacqueline                      La Menace du cygne                                           Québec Amérique

Maillé Marc                                 Silence! On tourne la page                                   MFR éditeur

Marois André                               La fonction                                                         La courte échelle

Martineau Maureen                      Le jeu de l’ogre                                                   La courte échelle

Meney Florence                           Rivages hostiles                                                 Éditions Pierre Tisseyre

Michaud Martin                            Je me souviens                                                  Éditions Goélette

Pelletier Jean-Jacques                 Les visages de l’humanité                                   Alire

Poisson Marc-André                    Spartakusbund                                                   Les éditions Papier Plume

Rivard Julie                                 La pieuvre                                                          Groupe Ville-Marie (VLB)

Ste-Marie, Richard                       Un ménage rouge                                               Alire (R)

Seymour Johanne                        Eaux fortes                                                        Libre Expression

 

Gildor Roy à Saint-Pacôme en octobre

 Gildor Roy

SAINT-PACÔME, le 4 juillet 2013 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme a recruté un autre grand nom pour agir à titre de président d’honneur de son 12e gala du Prix Saint-Pacôme, le 5 octobre prochain. Il s’agit du comédien et chanteur Gildor Roy, un boulimique de polar qui a accepté avec plaisir l’invitation que son ami André Gagnon lui a transmise au nom de la Société.

Un artiste multidisciplinaire

Diplômé de l’école nationale de théâtre en 1983, Gildor Roy a enchaîné les rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. On se souviendra entre autres de sa performance dans les films de Fred Pellerin, Babine et Ésimésac, avec Michel Barrette dans Km/H, dans le téléroman Le Retour et comme animateur à la barre de Caféine à TQS et du Show du matin à V. Il participe également à la websérie Les Béliers sur TOU.TV et anime une émission country-folk sur Espace.mu, Dans le char à Gildor.

On sait peut-être moins que Gildor Roy est un grand lecteur. Il en fait la démonstration à l’émission de Télé-Québec, Bazzo.tv, où il participe au club de lecture depuis déjà deux ans. Il a d’ailleurs spontanément réclamé la liste des candidats au Prix Saint-Pacôme 2013. Parions qu’il en lira quelques-uns d’ici la fin de l’été.

Il sera à Saint-Pacôme le 5 octobre pour discuter de ses lectures et pour dévoiler le gagnant du Prix Saint-Pacôme 2013, dans le cadre désormais traditionnel de la salle Albert-Royer.

-30-

 

 

 

Le retour du vainqueur
Saint-Pacôme, le 7 mars 2012 – Le doux pays est ainsi fait, une fois qu’on y a goûté, on y revient toujours! C’est sans doute pour ça que la première semaine de mars a vu revenir parmi nous le gagnant du Prix Saint-Pacôme 2011, Martin Michaud, auteur de La Chorale du diable et de Il ne faut pas parler dans l’ascenseur.

Martin participait en tant qu’auteur invité au 22e Marathon d’écriture intercollégial (www.marathonecritureintercollegial.ca). Créé par le Cégep André-Laurendeau en 1991, cet événement rassemblait près de 200 étudiants provenant de 50 cégeps et collèges à travers le Québec pour 24 heures consécutives de création littéraire. Les participants étaient réunis dans quatre collèges : Cégep André-Laurendeau (Montréal), Cégep de Drummondville, Cégep de Rimouski et Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière. La présidente de la Société du roman policier de Saint-Pacôme, Louise Chamberland était aussi impliquée dans le déroulement de cette longue journée.

Une belle fête de la création dont le talent des participants a beaucoup impressionné Martin Michaud, qui nous a même confié avoir dû déployer le meilleur de son art pour être à la hauteur des jeunes présents!

Quant à nous, ce fut une belle surprise de voir notre vainqueur venir faire une petite saucette dans le coin. Bravo et merci au Marathon d’écriture intercollégial d’avoir provoqué cette rencontre.

Amateurs de polar, à vos plumes!
Saint-Pacôme, le 15 février 2012 – Le concours de nouvelles policières de la Société du roman policier de Saint-Pacôme est de retour pour une onzième année. Les écrivains en herbe, intéressés à soumettre un texte pour remporter l’un des prix de la rivière Ouelle, ont jusqu’au 30 juin 2012 pour participer.

Comme à chaque année, le concours est ouvert aux jeunes de 14 à 17 ans (catégorie junior) et aux adultes (catégorie senior.)  Les textes devront débuter par la phrase suivante : « Saumon? Vous avez dit saumon?». Les membres du jury s’inspireront de l’originalité de l’œuvre, de l’intrigue policière et des qualités de la langue pour sélectionner les nouvelles gagnantes. Trois prix seront décernés pour chacune des deux catégories, soit 300$ pour le premier prix, 200$ pour le deuxième prix et 100$ pour le troisième prix. Le dévoilement des gagnants se fera lors du 11e gala de la Société, le 22 septembre 2012 à Saint-Pacôme.

Les règlements complets du concours sont disponibles sur le site Internet de la Société du roman policier de Saint-Pacôme au www.st-pacome.ca/polar.

Pour information supplémentaire
Responsable du concours :     Madame Nathalie Desroches
nouvelles_policieres@yahoo.ca

Contact téléphonique :             Madame Éliane Vincent
                                                    418.852.3088

 

ARCHIVES